Titre

« Repousser les frontières de la connaissance passe bien souvent par l’utilisation de grands équipements de recherche, prouesses technologiques nourries et au service de prouesses scientifiques. »

STRATÉGIE NATIONALE DES INFRASTRUCTURES DE RECHERCHE ÉDITION 2018 – N°2

Conférences Scientifiques

Feuille de route nationale des Infrastructures de recherche

Afin de doter le M.E.S.R.I. des outils nécessaires au pilotage des grands instruments au service de la recherche, la feuille de route française des grandes Infrastructures de Recherche 2018-2020 retient 99 infrastructures et témoigne de la volonté de l’Etat, par ses grands établissements de recherche et d’enseignement supérieur, de répondre aux exigences de savoir et d’innovation.

infrastructures de recherche

19 plates-formes Biogenouest sont impliquées dans 10 Infrastructures de Recherche nationales.

De plus, 6 plates-formes de Biogenouest sont associées à 2 infrastructures de recherche, sans en être membres.

Il est essentiel que les plates-formes de Biogenouest se positionnent au mieux dans le paysage national et européen.

Le Comité directeur et la Cellule d’animation de Biogenouest, en lien avec les Régions et les délégations régionales à la recherche et à la technologie (DRRT), mènent depuis plusieurs années des actions sur différents objectifs de reconnaissance :

  • Reconnaissance nationale au travers de la labellisation IBiSA, qui reste un objectif important pour les plates-formes de Biogenouest, et au travers de l’intégration dans les Infrastructures de Recherche nationales en Biologie Santé (INBS) inscrites sur la feuille de route ;
  • Reconnaissance européenne avec la feuille de route ESFRI (European Strategy Forum on Research Infrastructures).

InfraRecherchesNationales_FBI

En 2018 et 2019, Biogenouest s’est fortement impliqué dans la remontée des compétences et équipements en imagerie in vivo du Grand Ouest auprès du coordinateur de l’infrastructure France Life Imaging (FLI). L’objectif était de faire apparaître dans le projet FLI-2 un nœud Grand Ouest qui intègre les plates-formes d’imagerie in vivo de Biogenouest, à savoir PRISM, Neurinfo et Arronax (projet CIMA : Centre d’Imagerie Multimodale Appliquée). Début 2020, le comité de pilotage de l’action Santé Biotechnologies de la DGRI a rendu un avis très favorable au projet de FLI élargi, intégrant donc le nœud grand Ouest, et a accordé à l’infrastructure un financement pour la période de juin 2020 à juin 2025.

En octobre 2019, faisant suite à l’évaluation finale des INBS du PIA 1, et positive pour l’infrastructure France-BioImaging (FBI), le comité des tutelles de FBI a décidé à l’unanimité d’élargir son périmètre au nœud candidat Bretagne-Loire. Ce nœud regroupe les plates-formes de Biogenouest : MRic, H2P2, MicroPICell et APEX. C’est l’aboutissement d’un travail de plusieurs années qui se voit récompensé.

En 2019, Biogenouest a également apporté son soutien à la demande d’intégration de la plate-forme Corsaire de métabolomique dans l’infrastructure de Recherche nationale MetaboHUB. La feuille de route de la phase 2, jusqu’en 2025, prévoit l’élargissement du périmètre de l’infrastructure à 3 dispositifs de Corsaire, à savoir le Laberca, le Ceisam et P2M2.

pour l’Infrastructure de Recherche nationale FRISBI, qui va se restreindre à 3 nœuds (Soleil, ESRF et Strasbourg), la partie « électronique » de la plate-forme MRic ne fait pas partie directement de l’infrastructure, mais elle est inscrite dans la nouvelle feuille de route de FRISBI et à ce titre participe aux discussions et aux décisions.

En ce qui concerne France Bio-Imaging (FBI), le nœud Bretagne-Loire regroupait initialement MRic, MicroPICell, H2P2 et APEX. En 2021, la plate-forme APEX a dû choisir son appartenance à une seule infrastructure nationale et a décidé de conserver Neuratris. Malgré cela, la dynamique en cours entre les 4 plates-formes va être maintenue. Le projet de preuve de concept de multi-modalités sans marquage pour démontrer la complémentarité entre les plates-formes a été lancé avec le recrutement d’un ingénieur financé via Biogenouest.

Début 2022, ce sont 19 plates-formes de Biogenouest qui sont impliquées dans 10 Infrastructures de Recherche nationales différentes.

La Cellule d’animation continue de promouvoir auprès des responsables de plates-formes de Biogenouest leur rapprochement et/ou intégration dans les Infrastructures de Recherche nationales.

AnaEE
  • PRISM

  • EcogenO

EMPHASIS
  • Phenotic

  • BIBS

Celphedia
  • TRIP

ChemBioFrance
  • KISSf

  • CHEM-Symbiose

EMBRC
  • CristalO

  • Genomer

  • Merimage

  • Corsaire-MetaboMer

  • KISSf

France Bio Imaging
  • H2P2

  • MicroPICell

  • MRic

Euro-Bioimaging
France Life Imaging
  • Neurinfo

  • PRISM

  • CIMA

logo-MetaboHUB
  • Corsaire-CEISAM

  • ABiMS (partenaire)

Instit Français de Bioinformatique
  • ABiMS

  • BiRD

  • GenOuest

neuratris
  • APEX

eatris
  • APEX

FRANCE-GENOMIQUE
  • GenOuest (bio-informatique) /non-membre

  • GenoA (associée) /non-membre

  • BiRD (associée) /non-membre

  • EcogenO (associée) /non-membre

FRISBI
  • MRic-TEM (partenaire) /non-membre