Description du projet

Prénom & Nom

Qui suis-je ?

Chercheur académique INRA puis IFREMER avec une spécialité en génomique moléculaire notamment sur les végétaux supérieurs.
Utilisation des micro-algues en biotechnologies pour la production de protéines recombinantes.

Quelle structure ?

IFREMER : Physiologie et biotechnologie des algues. Impact des différents facteurs de l’environnement biotiques et abiotiques en recherche fondamentale et recherche appliqués (production de bio-carburant, épuration des eaux…)

Quels projets ?

Début de projet en 2010. Projet ANR facteur 4 : Améliorer l’activité lipidique des micro-algues (unicellulaires).
Dans le projet il y avait un besoin fondamental de trier des populations de millions d’algues pour isoler les individus.
Deuxième projet pour sélectionner des clones d’une centaine d’individus parmi des millions avec des critères bien particuliers.

Quelle plate-forme et comment ça se passe ?

Cytocell – Plate-forme de cytométrie et de tri cellulaire.

Quel ressenti ?

Pas du « clic-bouton », mais une vraie notion de conseil pour adapter tous les paramètres de cytométrie (la pression, le type de buse, qu’est-ce qu’on veut vraiment trier ? …)
Le feedback est très précieux. Il y a un vrai suivi de projet et une analyse qualitative des résultats et des procédures de manipulation.

Pourquoi c’est intéressant de travailler avec une plate-forme de Biogenouest ?

Nous n’avons ni les besoins récurrents en interne ni les fonds pour s’équiper d’un cytomètre.
Avoir à proximité la technologie et la ressource humaine capable de nous aiguiller dans nos projets, c’est une vraie plus-value pour nos recherches.
Il y a également une réactivité que permet la plate-forme. On travaille sur du vivant et on a besoin d’être réactif par rapport aux conditions optimales d’un projet de recherche.

Comment ça se passe ?

C’est un devis de prestation sur un temps d’utilisation de la plate-forme et en fonction du projet.
Il y a une partie co-création en amont, pour bien définir les conditions de la manipulation (quels types de marqueurs par exemple …).
La propriété intellectuelle est laissée à l’IFREMER, cependant la plate-forme est associée et citée dans les publications.

Biogenouest en quelques mots ?

Facilité d’accès et une offre énorme de plates-formes, et en plus il y a toujours une bonne ambiance ! C’est une ouverture d’esprit et des moyens clé en main et des ressources humaines qui connaissent leur boulot à fond et peuvent conseiller dans le projet de recherche.