Titre de l’article

Titre de l’article

| Covid-19 | Il s’agit d’une collaboration à la frontière entre la recherche appliquée, pour des résultats thérapeutiques rapides, et plus fondamentale sur la compréhension du fonctionnement de ce nouveau virus.

Xenothera est une société de biotechnologies localisée à Nantes, créée en 2014 à partir d’une technologie commune de l’INSERM, de l’Université de Nantes et du CHU de Nantes. Spécialiste de l’immunologie, Xenothera a développé une technologie unique reposant sur la production chez l’animal d’anticorps polyclonaux humanisés. Cette stratégie offre le double intérêt suivant : i) le « caractère polyclonal des anticorps » qui reconnaissent non pas un, mais plusieurs motifs antigéniques présents sur le pathogène, le neutralisant ainsi plus efficacement et ii) la « glyco-humanisation » des anticorps qui permet d’une part de s’affranchir du risque allergique dû à la présence à la surface des anticorps de xénoantigènes et d’autre part d’éviter l’« antibody-dependant enhancement* (ADE) », mécanisme qui facilite l’infection des cellules par des virus recouverts d’anticorps.

LentiVec Xenathera

Sébastien BONI

Cette technologie a été initialement et principalement développée pour lutter contre le rejet de greffe d’organe, mais avec des applications possibles dans le cas d’infections virales, telles qu’Ebola, Zika et la famille des coronavirus, où le mécanisme d’ADE potentialise l’infection des cellules.

Xenothera a ainsi pu très vite réagir à la pandémie Covid-19, en proposant ainsi un premier lot clinique d’anticorps (prévus pour entrer en essai clinique de phase II en juillet 2020) qui pourra être délivré à plusieurs centaines de patients dans un état de Covid-19 modérée non placés en réanimation.

C’est dans ce contexte que Xenothera a sollicité l’expertise de la plate-forme de production de vecteurs lentiviraux, LentiVec, afin de confirmer les caractéristiques de leur outil thérapeutique.

LentiVec est une plate-forme de production de vecteurs lentiviraux angevine créée en 2013 au sein de la SFR-ICAT du site santé de l’Université d’Angers. Elle fait partie du Pôle de compétitivité Atlanpole Biothérapies, dans sa filiale de médecine régénérative Bioregate. Elle a rejoint le réseau Biogenouest en 2016, dans l’Axe Exploration Fonctionnelle.

LentiVec permet la construction à façon de vecteurs lentiviraux spécifiques au gène d’intérêt que le chercheur souhaite exprimer. Plus généralement, elle fournit aux différentes équipes de recherche régionales et de la zone grand-ouest un savoir-faire et une expérience en transfert de gènes.LentiVec Xenathera

Les vecteurs lentiviraux, dérivés du VIH-1, sont en mesure de délivrer au sein des cellules un information génétique stable, sans pression de sélection. Ils intègrent en effet leur génome au sein de celui de la cellule qu’ils infectent. Il est possible de cibler cette information, au sein d’un tissu donné, soit en plaçant en amont du gène d’intérêt un promoteur spécifique du tissu ciblé, soit en exprimant à la surface de la particule virale une protéine d’enveloppe dont le récepteur est exprimé exclusivement à la surface des cellules constituant le tissu cible.

C’est grâce à cette dernière particularité, nommée pseudo-typage, que LentiVec a été sollicitée par Xenothera, pour confirmer l’absence d’ADE avec l’utilisation de leurs anticorps polyclonaux humanisés.

Sébastien BONI

Le principal général est de produire des particules lentivirales exprimant l’eGFP (un gène codant une protéine fluorescente) et arborant à leur surface la protéine d’enveloppe de SARS-CoV-2 (nCovid- 2019), puis d’employer ces particules pour analyser l’infection sur des cellules pourvues ou dépourvues du récepteur de SARS-CoV-2 (nCovid-2019) : le récepteur ACE2 (Angiotensin-Converting Enzyme 2).

LentiVec XenotheraLa première étape du projet, menée en collaboration entre LentiVec et Xenothera, a été l’élaboration « in silico » d’une séquence optimisée codant la protéine d’enveloppe de SARS-CoV-2 (nCovid-2019) afin qu’elle puisse être exprimée efficacement à la surface des particules lentivirales. Les étapes suivantes ont été la construction moléculaire de cette séquence à l’aide d’outils de biologie moléculaire innovants de la société TaKaRa : « In-Fusion® », puis la production des particules. Xenothera a mis en évidence l’expression de la protéine à la surface des cellules utilisées pour la production des particules. Les étapes finales du projet ont été la production et la titration des particules, sous la responsabilité de LentiVec, avant leur emploi à travers des tests de neutralisation en présence de cellules dépourvues de l’ACE2 et les anticorps polyclonaux humanisés de Xenothera.

*ou facilitation de l’infection par les anticorps

Takara Bio

La complémentarité entre Xenothera et LentiVec, dans cette thématique, permet d’envisager la poursuite de cette collaboration, en utilisant cet outil pour déterminer et approfondir les mécanismes d’entrée du Covid-19 dans les cellules. Il s’agit donc d’une collaboration à la frontière entre la recherche appliquée, pour des résultats thérapeutiques rapides, et plus fondamentale sur la compréhension du fonctionnement de ce nouveau virus.

En savoir plus