Équipe et gouvernance

Des instances assurent le fonctionnement, au quotidien, du réseau :

  • Le Conseil de groupement définit la stratégie de Biogenouest, veille à la cohérence des actions mises en œuvre et approuve le programme des activités de Biogenouest. Son président est élu pour une année, une élection qui respecte l’alternance géographique (Bretagne et Pays de la Loire) et institutionnelle (grands organismes de recherche et universités). L’actuel président de Biogenouest est Daniel BOUJARD (CNRS).
  • Le Comité directeur assure la mise en œuvre des décisions, le suivi permanent et l’animation de l’activité du GIS et de ses différentes instances.
  • Le Conseil scientifique de Biogenouest est chargé de l’animation scientifique du réseau, il propose la politique scientifique, les orientations à long terme et leur évolution, la reconnaissance de programmes thématiques fédérateurs, la déclinaison des moyens nécessaires à la mise en œuvre de ces orientations.
  • Le Comité des plates-formes technologiques, constitué des responsables des plates-formes, a pour rôle de favoriser la mutualisation et la coordination des activités des différentes plates–formes (règles de travail, modalités d’organisation, démarches qualité, gestion des accès, politiques tarifaires…).
    Ce comité a un rôle de conseil : il propose des orientations et émet des avis au Comité directeur et au Conseil scientifique.
  • La Cellule d’animation a pour mission l’animation, la coordination et la communication du réseau.
  • La Commission valorisation a pour mission de mutualiser les pratiques et de développer les projets de valorisation à l’aide d’un ensemble de services et de moyens en réseau.
Biogenouest

Nos objectifs

Soutenu par ses 13 membres signataires, le GIS IBiSA et les régions Bretagne et Pays de la Loire, Biogenouest agit en commun, notamment pour :

Favoriser l’émergence de plates-formes technologiques performantes au service de la communauté scientifique interrégionale des sciences du vivant et de l’environnement, en particulier en assurant un développement coordonné des plates-formes ou en organisant le regroupement de certaines plates-formes appartenant au même domaine.

Rechercher l’utilisation optimale des équipements et des ressources.

Susciter le développement de démarches de mutualisation pour les équipements scientifiques les plus coûteux et/ou nécessitant une prise en charge par des personnels techniques de haut niveau.

Contribuer aux actions d’animation et de communication ayant trait au réseau des plates-formes régionales.

Aider à la mutualisation de ressources communes aux plates-formes du périmètre régional, par exemple en ce qui concerne le développement et le management de la qualité, la mise en place de cellules d’aide à la tarification ou de tout autre service qu’il semblerait opportun de mutualiser.

Contribuer à la formation des étudiants, de la communauté académique et industrielle ainsi que du grand public, pour leur permettre d’acquérir au plus vite les concepts les plus innovants dans les sciences du vivant, et de leurs applications.